Août
13

Solus Christus : Christ seulement.

Home > Blog Pastoral > Solus Christus : Christ seulement.

Cette semaine, nous continuerons avec le troisième « Sola » des enjeux de la réforme.

Quand nous étudions sérieusement la Bible, nous réalisons que tous les livres qui la compose pointent vers Christ. On dit donc que la Bible est « Christocentrique », Dès la chute, dans Genèse 3,15, Dieu annonçait que Satan serait vaincu par un descendant d’Ève qui fut Jésus-Christ. L’Apocalypse conclu les livres bibliques avec les noces de l’Agneau, qui est encore Christ.

En fait, quand nous lisons un texte des Écritures en ne le reliant pas à Christ, nous sommes en train de nous éloigner de son essence même et c’est de cette façon que l’Église de 1517 était en train de glisser dans l’erreur.

C’est en réalisant ceci que Luther a réagi, entre autre, en demandant de redonner à Christ sa place centrale dans l’Église.

· Les doctrines magistères et la tradition devaient redonner leur place à Christ seulement.

· Il fut donc reconnu que Jésus-Christ occupait la place centrale dans les Écritures et dans la création. Colossiens 1,16b nous dit que : Tout a été créé par lui et pour lui. En fait, tout existe pour et par Jésus-Christ.

· Il en va de soi que Jésus, conformément au passage de I Timothée 2;5 : Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme , est le seul chemin vers Dieu. Donc personne n’a besoin d’un représentant pour accéder au Père. Tous ont un accès direct à Dieu, par Jésus-Christ. Pas d’être humain plus important, pas de saints plus privilégié auxquels nous devions faire appel pour intercéder auprès du Père, seulement Jésus-Christ.

· Non seulement, Jésus devait redevenir le seul médiateur, au niveau de la prière, mais aussi, et surtout, en matière de Salut, puisque : Il

n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. (Actes 4:12)

Ne t’appuie que sur Jésus, Il est tout suffisant.