Nov
05

Les deux chemins.

Home > Blog Pastoral > Les deux chemins.

La semaine dernière, nous avons vu que d’aller au Ciel, au Paradis, c’était « impossible aux hommes, mais non à Dieu … » (Marc 10,27). J’aimerais continuer la réflexion, cette semaine.

Nous pourrions dire qu’il existe deux chemins pour aller au Ciel. Le premier est celui des œuvres. C’était le chemin que le jeune homme de la semaine passée voulait emprunter. Le fait de respecter tous les commandements pourrait donc nous assurer l’entrée au Ciel. Le problème, c’est, comme l’a affirmé Jésus, que c’est impossible qu’un simple être humain arrive respecter toute la loi. Jésus l’a dit, « cela est impossible aux hommes …».

En fait, la loi a été donnée pour que nous réalisions notre faillite, notre incapacité à « gagner » notre Ciel. Le texte de Romains 3,19 et 20 nous dit :

Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu.

Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché.

Donc, cette voie, qu’une multitude de gens emprunte, est en fait un cul de sac. Elle n’offre aucune autre issue que la condamnation éternelle. Ça, c’est la mauvaise nouvelle.

Mais la Bonne Nouvelle, c’est que si c’est impossible aux hommes, c’est par contre possible à Dieu. Et voilà qui nous explique pourquoi Jésus est venu sur terre. Il fallait que Dieu accomplisse tout ce que prescrivait la loi. Que Dieu prenne ma place et ta place pour « gagner » en quelque sorte, notre place au Ciel. Il a pris toutes nos transgressions sur ses épaules et a payé, au prix de sa vie, la dette que toi et moi avions et qui nous fermait les portes du Paradis.

Tant et aussi longtemps que cela dépend de moi, c’est impossible que j’aie la Vie Éternelle. Mais, au moment où je compte sur ce que Dieu a fait et non sur ce que, moi, j’ai fait, alors, ça devient possible. C’est là le second chemin, le seul qui donne accès au Ciel.

Alors, toi, quel sentier veux-tu emprunter ? Vas-tu choisir le cul de sac ou la route qui seule te donne accès au Paradis, celle inaugurée par Jésus à la croix ? La semaine prochaine, nous regarderons comment nous pouvons la prendre, cette route … Ne manque pas ce rendez-vous !